Le costume masculin classique des années 30

Remercions les Peaky Blinders d’avoir procuré à la jeune génération un intérêt nouveau pour le costume masculin des années 30. Bien que les acteurs portent de magnifiques costumes complets, il est récurrent de voir des gens tenter ce style avec un résultat peu concluant tant les pièces modernes ne sont pas adaptées à ce style. C’est pourquoi nous vous proposons un article qui vous éclaircira, les coupes d’époque étant aujourd’hui difficiles à trouver, et vous présentera ce qu’est le costume masculin classique des années 30 et où trouver ces fabuleuses pièces.



Souvent associé aux costumes de gangster, vous verrez qu’ils n’en ont, encore heureux, pas l’apanage ! Alors préparez vos canotiers, vos feutres, vos gilets cintrés, vos revers les plus généreux, votre cigare et préparez-vous à plonger dans l’âge d’or du costume masculin classique car nous allons ici vous montrer comment vous approprier et dompter ce style très marqué.

Nous verrons dans cet article d’abord le costume en lui-même puis nous vous proposerons un large choix de sites et revendeurs de costumes datant des années 30.

Le Costume complet ou costume 3 pièces


Le costume des années 30 est comme vous pouvez le voir ci-dessous, composé, la plupart du temps, d’un pantalon, une veste et un gilet, mais ces derniers n’ont rien à voir avec nos costumes modernes, que ce soit dans la coupe ou dans la matière. Le chapeau est aussi de mise pour une tenue typique de l’époque (ce dernier pourra faire l’objet d’un article qui lui sera consacré tant il y a de choses à dire dessus).

May be an image of 2 people and people standing


Le pantalon des anciens !


Partons du bas du costume pour remonter. Le pantalon d’un costume classique possède deux pinces et est en taille haute. Son but est d’épouser au mieux vos formes, de fait, les hommes aussi ont des fesses ! Ainsi, en comparaison à un falzar moderne qui efface vos hanches et vos fesses, le pantalon taille haute les mettra en valeur pour vous donner une allure plus sportive une fois la veste tombée. Les pinces, inventées à la fin des années 20, sont caractéristiques de la grande ligne opulente des années 30. Elles permettent d’élancer les jambes en donnant une silhouette tirée à 4 épingles. Elles apportent également un certain confort sport comme sur la photo ci-dessous. Pour les couleurs, un beau marron, un gris (foncé ou clair) et très souvent rayés feront l’affaire. 

mode 1950 homme


Quant à la ceinture, il s’agit ici du haut du pantalon et non de l’accessoire en cuir, elle est souvent d’une largeur de 5 à 6 centimètres pour épouser l’abdomen (et de cacher une légère bedaine !) afin de continuer l’allure sportive de la tenue. Cette ceinture comporte fort souvent des boutons intérieurs car régulièrement, ces pantalons se portent avec bretelles (cf. article sur les bretelles), elles permettent de garder le pantalon haut sans qu’il glisse. Quant à l’arrière du pantalon, il comporte souvent un V d’aisance, propice au port des bretelles. La taille haute commence au-dessus du nombril ce qui lui confère environ 22 centimètres de zip ! Il existe aussi la taille naturelle ou « à la taille », un peu plus basse que la précédente qui peut être portée dans une tenue années 30.

Pour les revers du pantalon, aujourd’hui moins appréciés, ils étaient souvent de mises. Le dernier point sur le pantalon est la coupe, les photos vous étonneront peut-être tant les pantalons sont larges ! En effet, dire qu’un pantalon large est un pantalon des anciens n’est pas infondé. Nous ne rentrerons pas ici dans les détails de coupe que seul un maitre tailleur comprendrait. Mais mis à part sur les hanches, le pantalon allonge plus qu’il n’épouse le reste des jambes. Il tombe cependant de façon fort élégante en cassant un pli sur le pied ou sans casser, en tombant droit tout en épousant la chaussure. 

Le gilet ou le corset masculin


Le gilet est certainement la pièce la plus marquante d’un beau costume typé années 30. C’est la pièce la plus classique mais aussi la plus complexe à trouver dans une belle coupe. Son but est de prolonger le pantalon et d’éviter d’avoir une cravate qui se promène au moindre coup de vent. Il en existe mille et une formes, que ce soit le gilet de ville ou celui de soirée, mais nous réserverons celui de soirée pour un article consacré au smoking, attardons-nous donc sur le premier.


Voyez ci-dessus tous les types de gilet classique qu’il est possible de trouver. Le plus en vogue dans les années 30 est celui à 6 boutons droit. Mais le 5 boutons et le croisé sont aussi portés, bien que le croisé fasse plus banquier que les précédents (à moins qu’il soit à motifs comme vous le voyez ici-bas). Pour le boutonnage, notez que sur un gilet à 6 boutons, il est préférable de laisser le dernier ouvert.

Porté très cintré, avec un col haut qui ne laisse de place qu’à la cravate et au col de chemise, il vient marquer la silhouette masculine en V épousant par la même le pantalon créant ainsi une harmonie entre les deux. Avec un tissu rayé, l’allongement de votre silhouette sera ravissant ! Porté avec ou sans revers, cela ne dépend que de vos gouts, les revers sont, dirons-nous, plus osés mais ajoutent une véritable touche d’originalité. Nota bene, ils sont souvent portés sur des gilets en tweed.



Une erreur qu’il vous faut à tout prix éviter, c’est de porter le gilet avec un pantalon taille basse, dès lors, votre chemise sortira, vous perdrez en élégance instantanément, mieux vaut privilégier le 2 pièces si votre gilet est trop long, ou votre pantalon trop bas. Les pantalons modernes sont malheureusement souvent incompatibles avec un gilet, à cause de leur coupe qui enlève toute finesse de courbe. Vous ressemblerez plus à une boite de conserve qu’à un peaky blinders, m’voyez c’que j’veux dire…

Petite parenthèse sur la chemise, dans les années 30, les chemises avaient souvent des cols à épingle, donc long, serrés, très élégants. Mais les cols français classiques ainsi que les cols club (ou cols ronds) étaient aussi de mise. Chose étonnante, il était régulier de coupler le motif à rayure du costume avec  un motif à carreaux de la chemise et vice-versa !


La veste, alias la toison d’or 


Pièce maîtresse de tout costume, la veste est l’élément qui complète la tenue et lui donne tout son charme. Les années 30 voient le retour d’une carrure très masculine à travers la mode. Les vestes sont donc courtes, ramassées, cintrées avec des épaules carrées, structurées (je ne rentrerais pas ici dans le détail de la couture des épaules qui encore une fois, nécessiterait l’analyse d’un maître tailleur). La silhouette en V est mise au goût du jour ! C’est d’ailleurs dans les années 30 que la veste gagne ses lettres de noblesse dans le classicisme du vestiaire masculin.


La veste croisée

Les revers, généreux, fort larges, à cran ou aigus sont ce qui caractérise le style années 30. Les vestes croisées se portent TOUJOURS avec des revers aigus qui souvent sont horizontaux au sol (voyez ci-dessous). La veste contraste avec le pantalon, large et élancé, donnant une carrure masculine marquée.


Ce type de veste a d’ailleurs gagné tout son aspect formel pendant les années 30 qui la mirent sur le devant de la scène. Elle existe en 6×2 ou en 6×1, voire même en croisé transformable (Lucky Luciano portait des vestes croisées que l’on pouvait porter en 6×1 et en 6×2). 

Afficher l’image source


La veste droite

La veste droite était aussi une des pièces maîtresses, entre autres grâce aux militaires qui abandonnaient peu à peu l’habit long pour les deux boutons. A deux ou trois boutons, souvent avec des revers aigus et très larges, elle donne tout de suite un autre style que la veste croisée classique en allongeant la silhouette (encore une fois !).

Afficher l’image source




Notons ici que l’homme porte son costume en deux pièces, c’est également une chose qui se faisait, mais si vous tentez le coup, nous vous conseillons de porter un pantalon taille naturelle pour éviter de ressembler à Obélix sans votre gilet.

Notons également que la veste à trois boutons à revers à cran était très courante à l’époque, portée avec un chapeau melon, une moustache et une martingale au dos de la veste peuvent être du plus bel effet !



Afficher l’image source


Le manteau ou votre cape de superhéros


Le manteau masculin des années 30 est, comme le reste de la tenue, très, très masculin. Croisé, simple, à revers en pointe ou à cran, immense, il est votre robe d’avocat, votre toge de sénateur romain. En laine la majorité du temps, il est une pièce d’hiver qu’il vous faut avoir dans votre vestiaire. Le gris, le marron, le noir, les motifs, le tweed, tout est possible sur un manteau et, je crois que des photos seront plus parlantes que de nombreux mots. A coupler avec un borsalino en feutre, voilà votre tenue prête ! 


Propositions de costumes des années 30


Vous pourrez trouver des costumes des années 30 et 40 sur des sites de seconde main comme Etsy et Over Attired, de surcroît certaines marques anglaises proposent des reproductions de costumes, je pense notamment à Chester Cordite et Revival Vintage.

Costumes



Costume d’Clever Clark des années 1940 | Vintage 40s Chestnut Brown Wool with White Chalk Stripe Peak Lapel Jacket & Trousers Pants | Taille 38 Moyen (overattired.com)

Costume arrière ceinturé trois pièces des années 1930 | Vintage 30s Midnight Blue Electric Blue Pinstripe Wool Peak Lapel Jacket Veste Vest | Taille 38 Moyen (overattired.com)

Pantalon Frank fastidious des années 1910 | vintage Antique Edwardian Teens Black Wool Pants w/Adjustable Waist & Fishtail | 34-36×29 Moyenne Grande (overattired.com)

Man of Mystery Suit des années 1930 | Vintage 30s Darkest Navy Blue Wool « Burton » Two Piece Single Breasted Jacket and Trousers | Taille 38 Moyen (overattired.com)


Les chemises

Si vous souhaitez des chemises semblables à celles des années 30, tournez-vous vers Revival Vintage, Chester Cordite et Darcy Clothing.


Les manteaux

Pour les manteaux, si vous avez un petit budget, nous vous conseillons le site https://www.hockerty.fr/fr/homme/manteau-homme/personalize qui vous permettra de vous confectionner un manteau avec un logiciel 3D très performant, choisissez les revers larges, le manteau long, un boutonnage croisé et le tour est joué !

Pour finir, me voici une tenue des années 30 – 40 !

Image
Instagram : enzomuscianese
Image
Instagram : enzomuscianese



Vous pouvez, si plus gros budget vous avez, vous diriger vers la maison Amarchesan, voici leur instagram, A. MARCHESAN (@amarchesan.se) • Photos et vidéos Instagram, ne négligez pas non plus le sur mesure chez un tailleur, de même allez voir la maison Thomas farthing London ils sont spécialisés dans les costumes des années 20-30-40, en clair, dans ce pour quoi vous venez de lire cet article !

En vous remerciant d’avoir lu cet article et en espérant vous voir un jour porter un costume typique de cette décennie si fameuse pour cet art, en vous souhaitant une excellente quête sartoriale à toutes et à tous, 

Amicalement vôtre,

Enzo Muscianese

Commentaire

  • Très très intéressant, de nouveau. Un vrai travail j’allais dire d’investigation, vrmt top merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

TOP

La fin des cols minuscules

L'interprétation de la chemise à col français, par les Damoiseaux. Rendez-vous en septembre.