Cinéma et style : Messieurs Ripley

L’hiver s’éclipse pour le printemps, une brise d’air frais, et un rayon de soleil nous invitent au voyage, nous qui sommes enfermés depuis un an, déjà. Échappons-nous quelques instants pour l’Italie accompagnés « des » très mystérieux « messieurs » Ripley.

Pour le voyage, enfilez une chemise button-down champagne, un costume marron mal taillé et trop ample, une cravate en tricot afin de faire savoir au monde que votre tailleur n’est certainement pas italien et que vous sortez tout droit d’une série B américaine des années 90.

Afin de moderniser la tenue en restant dans les mêmes tons, optez pour un polo, une veste croisée en coton, un pantalon crème en coton-lin et des mocassins, ainsi vous honorerez la raffinatezza al’italiana lors de votre arrivée au port de Palerme.

Après quelques heures de bus, vous voici à Mongibello(lschia), débarbouillez-vous, puis portez une chemise noire en maille coton, un pantalon blanc à pinces et des espadrilles pour aller visiter le sublime Château Aragonais.

Le début d’après-midi est idéal pour déguster un macchiato en compagnie de vos amis, alors revêtez votre chemise en maille tout en prenant votre temps, car les napolitains ne sont pas très ponctuels.

Dix-huit heures, avant que le crépuscule ne surplombe le village, rendez-vous sur le terrain de pétanque, c’est le moment idéal pour conquérir la bellezza du quartier grâce à vos talents au jeu de boules et votre impeccable allure nonchalante.

Image


Image


La nuit se manifeste enfin à Mongi’, relaxez-vous quelques instants sur la mélodie de My funny valentine de Chet Baker, laissez le romantisme envahir votre corps. C’est en douceur que s’achève votre première journée sous le ciel du sud.

Un polo blanc sans boutons et un short rose sont parfaits pour débuter la matinée en prenant le petit-déjeuner vue sur la mer. Profitez du calme de l’île avant de vous faufiler dans les rues de Rome.

Une chemise blanche en popeline, une cravate en soie rayée, un blazer bleu, un pantalon crème en laine et des mocassins noir et blanc… Rien de mieux qu’une tenue chic et décontractée pour déambuler dans les vecchi quartieri de la ville éternelle.

En début de soirée, troquez votre costume-cravate pour une chemise bleue ou marron, faîtes sauter les boutons et retroussez vos manches, n’oubliez pas que vous êtes un séducteur.

Si vous souhaitez ajouter plus de profondeur à votre tenue, prenez une veste sport à carreaux comme votre ami italien, cependant oubliez le nœud papillon.

Le lendemain d’une soirée à siroter des negroni et belloni, vous voilà, vous baladant vêtu d’un costume en lin, contrastant avec le bleu profond de votre polo et évoquant la couleur de la méditerranée.

Image


Les tourterelles roucoulent et les bruits des vagues vous appellent à voguer loin des côtes, c’est le moment de sortir de votre valise votre blazer vintage des années 60 chiné Chez Ammar.



Sur la voile, restez classique et léger, si vous vous lassez du polo et de la chemise classique, emportez avec vous une chemise passepoilée, que vous pouvez associer à un short gurkha.

Image

De retour sur la terre ferme, une dernière promenade au bord de la mer, main dans la main avec votre belle. Une chemise blanche ou bleue en lin et, un pantalon gris, pour un adieu en toute sobriété.

Image

Le soleil se couche sur Mongibello, notre itinéraire au cœur de l’Italie et du style décontracté de Dickie Greenleaf et des Ripley s’achève en beauté sur les mélodies de Charlie Parker.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

TOP

La fin des cols minuscules

L'interprétation de la chemise à col français, par les Damoiseaux. Rendez-vous en septembre.