Le mocassin

Le mocassin est une pièce iconique du vestiaire masculin et tout comme de nombreuses pièces, il connaît plusieurs variantes.

Pour commencer, il sera sujet du plus iconique : le Penny loafer Ce mocassin a été popularisé par la marque GH-BASS avec son modèle « Weejuns ». Il était particulièrement porté par les étudiants des universités de la Ivy League, Harvard, Princeton etc.

Le mocassin Penny

Image

Il est reconnaissable par une petite languette de cuir avec une ouverture. On dit que les étudiants y plaçaient un penny afin de ne pas oublier d’appeler leurs parents. D’où son nom « Penny loafer ».

Image

Le Penny loafer étant une pièce très polyvalente, voici 3 tenues pour la porter :

Première tenue

Portez-le comme des baskets ! Il est simple décontracté et simple à enfiler. Le cuir suédé est bien plus casual si vous trouvez ça trop formel, sinon vous pouvez toujours adapter le pantalon.

Deuxième Tenue

Vous comptez aller au travail, pas le temps de faire vos lacets mais vous voulez rester élégant. Choisissez les sombres pour pouvoir les porter avec une tenue classique.

Image

Dernière tenue

Cette fois ci, vous avez envie de retourner à l’origine et donc choisir le style Ivy League. Un Chino avec une chemise à col boutonné et cravate rayé et c’est parti.

Image


Sélection de Penny loafer :

• Finsbury
• Morjas

Le mocassin à pampilles / Tassel loafer

On devrait son origine à l’idée de l’acteur Paul Lukas et sa popularisation par Alden en 1950.

Image

La forme reste la même qu’un mocassin, pas de lacet. Mais au lieu d’une languette, nous y retrouvons 2 morceaux de cuirs.

Image

Sélection de mocassins à pampilles

• Meermin
• TLB Mallorca

Le mocassin belge / Belgian loafer

Designé par l’américain Henri Bendel et conçu par des cordonniers belges dans les années 40. Il est reconnaissable à son plateau lisse parfois orné d’un nœud.

Il reste d’autres genres de mocassins comme les « Opera Pump » ou les mocassin Wholecut qui sont très élégants, nous les mentionnerons dans un prochain article.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

TOP

La fin des cols minuscules

L'interprétation de la chemise à col français, par les Damoiseaux. Rendez-vous en septembre.